L’art du massage à travers les âges

Le massage ou massothérapie est sans doute une pratique aussi ancienne que l’être humain lui-même. C’est un geste que nous pratiquons tous instinctivement. Il fait partie d’une des plus anciennes thérapies, et toutes les cultures de la planète l’ont utilisé au cours de leur histoire.
Le terme « massage » est apparu dans le vocabulaire Français au IXème siècle. Celui-ci prend ses racines du Grec ancien « massein », de l’hébreu « mahesh » et de l’arabe « mass » qui signifient « palper », « pétrir », « presser légèrement ». Le massage évoque ainsi le toucher, la détente musculaire, la relaxation. En réalité, le massage regroupe un ensemble de techniques complexes et variées, qui contribuent au bien-être ou au soin de la personne massée.

Les techniques de massage de Jésus-Christ à la fin de l’Antiquité

Dans les modèles orientaux du massage, l’accent est mis sur l’équilibre de l’énergie dans le corps. Le massage par acupression s’est ensuite développé en Chine, basé sur les méridiens et les points d’énergies d’acupuncture.

Le massage ayurvédique

Originaire d’Inde et âgé de 6000 ans, c’est un des massages les plus connus et les plus anciens. En sanscrit « ayur » signifie « la vie » et « veda » signifie « la science » ou « la connaissance » désignant la médecine traditionnelle indienne. A l’instar du yoga ou de la phyto-aromathérapie, le massage ayurvédique est donc une branche spécifique de l’ayurvéda.

La réflexologie plantaire

Le massage des différentes zones stratégiques du pied nous vient de Chine, il y a 5000 ans. Cette technique consiste à stimuler et agir sur chacun des organes-cibles, repérés par une cartographie de la voûte plantaire.

Le massage Tui Na

Cette technique est originaire de Chine. Tui signifie « pousser » et Na, « saisir ». Ce sont les deux types de manipulations les plus couramment utilisées dans ce massage. Son but est de détendre les muscles et de faire circuler correctement l’énergie vitale. En effet, le concept d’harmonisation est bien plus présent que dans le massage Occidental traditionnel. Ainsi, le thérapeute, en fonction de la personne et de ses besoins, pourra opter entre plus de 300 manipulations différentes (différentes par leur forme, leur force et leur localisation) pour permettre de retrouver un équilibre global.

Le Shiatsu

Le Shiatsu est un massage d’origine japonais vieux de 4 000 ans. Cette discipline s’est révélée dans la médecine populaire en extrême Orient. En Japonais, shiatsu signifie shi « doigts » et atsu « pression ». Le Shiatsu est une technique de pression sur des points de méridiens exécuté avec les mains ou les doigts, afin de faire circuler et d’équilibrer l’énergie vitale (le Chi). Puisant dans la sagesse traditionnelle chinoise, le shiatsu envisage la santé de l’être humain dans sa globalité : physique, psychique et mentale.

Le massage Tibétain

Né il y a 3900 ans, ce massage vient d’une tradition très lointaine et consiste à établir l’harmonie entre le corps et l’esprit. Cette technique de massage oriental se fait sur trois phases : le Ku, le Nye et le Chi. La phase du Ku correspond à l’application d’une huile sur l’ensemble du corps. Le Nye qui travaille les points d’acupression à l’aide de doigts et du son. Enfin, le Chi consiste à purifier la peau en la recouvrant de farine de pois chiche. Une séance de massage tibétain s’achève toujours sur le “son de bol chantant”. La résonance vibre à travers les tissus et les cellules du corps. Ceci permettant à l’énergie émotionnelle et physique du patient d’être en phase. Cette technique est très efficace en cas de stress.

Le massage Thaïlandais

Le massage Thaïlandais date de 2 500 ans, initié par le docteur personnel et ami de Bouddha qui a créé un massage pour les moines. Certains précurseurs l’ont fait connaître en Europe à partir des années 1960. C’est vers la fin des années 1980, avec la résurgence des approches traditionnelles, et la parution, en 1990, du premier ouvrage rédigé en anglais sur le sujet, que le massage thaïlandais s’est répandu en Occident. La technique consiste à étirer, pétrir, presser…et y associe une composante de méditation et de recueillement qui permet au thérapeute d’être intuitivement en contact avec son patient. Ce massage favorise la circulation sanguine et lymphatique et l’élimination des toxines. Il aide aussi à libérer les tensions musculaires et les blocages énergétiques, et redonne au corps souplesse et mobilité. L’effet relaxant du massage thaïlandais apaise le mental et induit un état de bien-être général, autant physique que spirituel.

Les Grecs et les Romains pratiquaient le massage pour préserver la santé et favoriser la guérison. Il était particulièrement prescrit aux soldats après une bataille pour mieux récupérer. Il était de tradition également chez les gladiateurs et les gymnastes. Le père de la médecine moderne, Hippocrate, recommandait d’ailleurs d’avoir recours au massage pour se maintenir en bonne santé.

Du Moyen-Âge aux Temps modernes, d’autres techniques de massage apparaissent

Au Moyen-Âge, le massage disparaît des techniques médicales. A cette époque, le massage était assimilé à la sexualité et aux plaisirs de la chair. Il y était pratiqué dans les Thermes, lieux de luxures et d’orgies réprimés par l’Église. Celle-ci justifiant de la chute de l’empire Romain par la débauche, la faiblesse de la chair et donc la pratique du massage fut proscrite et les Thermes fermés. Il faut attendre le XVIème siècle pour que le massage soit réintroduit en médecine, grâce à Ambroise Paré, chirurgien du roi Charles IX. Il utilisait le massage en complément de techniques médicales récentes.

Le massage Kobido

A cette même époque, au Japon, naît en 1472 le massage Kobido. Cette technique de massage devint la plus populaire dans son pays. Constitué de digitopression, de percussions et de lissage profond ce massage donne un coup d’éclat au teint, a un effet anti-âge et procure une très grande relaxation.

Le massage suédois

Le massage Suédois signe le véritable renouveau du massage. Apparu au XIXème siècle, il allie la tonicité du pétrissage et de la friction à la douceur de l’effleurage. Ce massage, réputé pour conserver une bonne santé et soulager de nombreux maux, est encore couramment utilisé aujourd’hui.

Le Deep-Tissue

Imaginé par un médecin Canadien au XIXème siècle également, c’est un massage des tissus profonds, à base d’étirements spécifiques. Il est destiné aux personnes sportives pour de la récupération physique ou bien aux personnes stressées afin de dénouer les tensions.

Les techniques des temps modernes à l’Époque contemporaine

Le massage Californien

En 1962 en Californie, cette technique de massage rejoint l’émergence des thérapies de développement personnel, renforçant le lien corps et esprit. Inspirant douceur et émotivité, il accompagne de nombreuses psychothérapies, aux États-Unis puis en France.

Le massage aux pierres chaudes

Le massage aux pierres chaudes est issu d’une tradition indienne. Originaire des mers du sud d’Océanie, chauffées idéalement à environs 50°C, les pierres permettent de dilater les pores rapidement, aident à faire pénétrer l’huile et détendent les points de tensions. Mary Nelson réactualise cette technique au début des années 1990.

La place particulière des masseurs-kinésithérapeutes

Le massage thérapeutique, exclusivement réservé aux seuls Masseurs Kinésithérapeutes Diplômés d’État (MKDE), est à différencier du “modelage”, ou massage de confort, exercé par tout autre professionnel. Héritée de la médecine grecque et romaine, la kinésithérapie tire ses origines d’un ensemble de connaissances appartenant aux savoirs populaires, à la physiologie des êtres vivants, ainsi qu’aux pratiques sportives. En effet, en 1946, l’activité des « masseurs » a été réglementée et le diplôme d’État de masseur-kinésithérapeute a été créé. Les MKDE sont ainsi les seuls autorisés en France à pratiquer ce type de massage. Le massage thérapeutique pratiqué par le MKDE regroupe tous les modes de manipulation qui agissent sur l’organisme grâce à des mouvements soit actifs, soit passifs  : décontraction, relaxation, rééducation, mobilisations, palper-rouler, échauffement des muscles, amélioration de la mobilité etc.

Le massage est utilisé pour la rééducation et le soin, pour la relaxation et la détente musculaire ou enfin pour retrouver harmonie et énergie vitale. Depuis sa récente démocratisation, le massage permet à tous de soulager les douleurs et les contraintes quotidiennes.

Traditionnels, ésotériques ou thérapeutiques, les massages sont largement appréciés et favorisent notre bien-être général. Le massage bien-être ou modelage, se décline aujourd’hui en de nombreuses techniques ayant traversé les âges et les pays.

Découvrez !
Découvrez !

Nos produits professionnels KINÉSANTÉ et nos produits sport, santé & bien-être KINÉSOINS

Je suis kinésithérapeute Je suis un particulier
Top